Contrat d'apprentissage vs contrat de professionnalisation : quelles différences ?
Travail

Contrat d’apprentissage vs contrat de professionnalisation : quelles différences entre les deux ?

Vous souhaitez en savoir plus sur les différences entre le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation ? Ces deux types de contrats offrent des opportunités de formation en entreprise, mais ils présentent quelques nuances essentielles. Dans cet article, nous allons vous expliquer les principales différences entre le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation.

Durée et objectif du contrat : quelles différences entre l’apprentissage et la professionnalisation ?

Les contrats d’apprentissage et de professionnalisation sont les principaux contrats en contrat à durée déterminée. Ils ont des objectifs et des durées différents. Les contrats d’apprentissage sont conclus pour former les jeunes âgés de 16 à 25 ans ou les demandeurs d’emploi sans qualification professionnelle afin qu’ils acquièrent des qualifications professionnelles. La durée du contrat est comprise entre 1 et 3 ans, selon la formation suivie. L’objectif est de fournir aux apprentis une formation théorique et pratique afin qu’ils puissent obtenir un diplôme ou une qualification.

Le contrat de professionnalisation a pour objectif principal d’accompagner l’insertion ou le reclassement des demandeurs d’emploi ou des salariés peu qualifiés afin qu’ils puissent acquérir une qualification et trouver un emploi durable. La durée du contrat varie entre 6 mois et 2 ans, selon le niveau requis pour l’obtention de la qualification.

Bien que le but final soit d’aider les jeunes à acquérir une qualification, il existe cependant plusieurs différences entre les contrats d’apprentissage et de professionnalisation quant à leur durée et à leur objectifs.

Rémunération et avantages sociaux : ce qui distingue le contrat d’apprentissage du contrat de professionnalisation.

Le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation sont tous les deux des contrats spécifiques à la formation en alternance. Cependant, alors que le contrat d’apprentissage est destiné aux jeunes de moins de 26 ans, le contrat de professionnalisation est ouvert à toutes les catégories d’âge. Ainsi, les différences entre les deux sont plus évidentes au niveau rémunération et avantages sociaux.

Le salaire proposé pour un contrat d’apprentissage est calculé en fonction de l’âge et du niveau de qualification du stagiaire, tandis que pour un contrat de professionnalisation il est lié au marché salarial et à la convention collective applicable à l’entreprise. En outre, le salaire minimum garanti pour un contrat d’apprentissage est inférieur à celui garanti par un contrat de professionnalisation.

A lire aussi  Comment démissionner d'un contrat d'apprentissage en respectant la législation ?

Les avantages sociaux offerts par les deux types de contrats varient également. Les titulaires d’un contrat d’apprentissage bénéficient d’une couverture sociale et complète (mutuelle, prévoyance…), mais ils ne sont pas éligibles aux avantages liés à l’ancienneté ou à l’accumulation des jours fériés (congés payés). Dans le cas du contrat de professionnalisation, ces avantages peuvent être multiples selon la convention collective en vigueur.

Conditions d’accès : les critères spécifiques pour signer un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.

Conditions d'accès : les critères spécifiques pour signer un contrat d'apprentissage ou de professionnalisation.

Les conditions d’accès aux contrats d’apprentissage et de professionnalisation sont très différentes. Pour le contrat d’apprentissage, la personne doit être âgée d’au moins 16 ans et ne pas avoir déjà obtenu un diplôme ou un titre professionnel de niveau 5 (Bac + 2) ou supérieur. Elle doit également être inscrite auprès du service régional et du Conseil Régional de Formation pour l’Apprentissage (CRFA). Enfin, elle doit être capable de prouver qu’elle est apte à suivre sa formation, et que son employeur remplit les conditions fixées par la législation en vigueur.

Pour le contrat de professionnalisation, il n’y a pas de limite d’âge, mais les personnes qui souhaitent accéder à ce type de contrat doivent avoir un niveau minimum d’éducation et/ou de qualifications en lien avec le métier auquel elles souhaitent se former. De plus, elles doivent trouver un employeur qui accepte leur demande, et elles doivent disposer d’une attestation de présence justifiant qu’elles ont bénéficié de formations en rapport avec leur projet professionnel.

Formation théorique et pratique : comment se déroule l’alternance dans le cadre d’un contrat d’apprentissage et d’un contrat de professionnalisation ?

Les contrats d’apprentissage et de professionnalisation offrent aux jeunes l’opportunité de combiner études théoriques et pratiques sous forme de cours et de stages professionnels. Leurs principales différences réside dans leur durée et leurs modalités.

Avec un contrat d’apprentissage, l’alternance entre la formation théorique dispensée en centre de formation et les périodes en entreprise se fait sur une durée variant généralement entre 12 et 36 mois. La répartition hebdomadaire est alors faite en général de manière équilibrée entre les 2 pôles. Les jeunes peuvent bénéficier d’un accompagnement par un maître d’apprentissage à chaque étape de leur formation, ce qui leur permet de mieux s’intégrer par la suite au monde du travail.

A lire aussi  Contrat de travail senior : Comment protéger votre emploi en toute sérénité ?

Concernant le contrat de professionnalisation, il se déroule sur une durée comprise entre 6 et 24 mois selon le diplôme visé. Il combine également des périodes en entreprise et à l’université ou un autre organisme formateur ; cependant les temps partiels sont inversés par rapport au contrat d’apprentissage puisque plus longues sont les périodes passées en formation théorique (environ 70% du temps total). Les jeunes peuvent aussi bénéficier d’un encadrement professionnel pour mieux s’adapter à leur futur rôle.

Perspectives professionnelles : quelle influence a le choix entre apprentissage et professionnalisation sur la carrière future ?

Les contrats d’apprentissage et de professionnalisation sont à ce jour les principales formes de contrats en alternance. Chacun d’entre eux offre des opportunités et des perspectives professionnelles différentes.

En ce qui concerne le contrat d’apprentissage, c’est une formule idéale pour acquérir des compétences techniques spécifiques, en particulier celles qui sont nécessaires pour travailler dans les secteurs artisanaux ou industriels. Les entreprises peuvent également bénéficier d’une aide financière de l’État pour embaucher un apprenti. Cependant, au terme du contrat, il n’existe pas de garantie que l’apprenti sera embauché par la même entreprise.

Le contrat de professionnalisation est un peu différent. Il est principalement destiné aux personnes qui souhaitent compléter leur formation ou acquérir une qualification professionnelle reconnue par un diplôme, souvent à l’université ou à l’École des Hautes Études Commerciales (HEC). Les entreprises qui embauchent un salarié titulaire d’un contrat de professionnalisation bénéficient également d’une aide financière de l’État. De plus, la fin du contrat n’est pas synonyme de rupture : le titulaire du contrat peut être embauché par la même entreprise si les conditions sont remplies.

Ainsi, le choix entre un contrat d’apprentissage et un contrat de professionnalisation a non seulement une incidence sur la formation et sur les compétences acquises pendant le temps passé en alternance, mais également sur la carrière future.